Wednesday, May 17, 2017

Manuel Valls : « Dans tout le monde on est meuchant avec moi. Dans tout le monde, sauf en Israël »


En un premier temps relisez mon petit article La victoire de Dieudonné et l’humiliation de Valls (6 février 2015). 
En un deuxième temps, cherchez sur Internet un site quelconque où peut se voir et s’entendre le sketch de Dieudonné sur Manu la Tremblote.
En un troisième temps, délectez-vous de la lecture de Pour Valls, « Macron est méchant » et « n’a pas de limites » (Le Point, 14 mai 2017).
Etonnant ! Vous y verrez que le diagnostic quasi médical que portaient autrefois Robert et Dieudo sur Manuel Valls se vérifie aujourd’hui dans la réalité. 
Voici, en effet, qu’en mai 2017 Manu la Tremblote se plaint comme un enfant gâté de ce qu’on est, paraît-il, meuchant-meuchant avec lui. Certes Macron vient de lui faire une fleur en lui annonçant qu’il ne lui opposerait aucun rival aux prochaines élections mais Manu, qui est « lucide », n’est pas dupe. Il déclare : « Je suis extrêmement lucide sur Macron et sur son équipe ». Il ajoute que François Hollande est méchant, mais « dans un cadre » tandis que Macron, lui, est un méchant renforcé car, dans la méchanceté, il « n’a pas de codes, donc pas de limites ». Avec sa modestie habituelle, il se juge « pas dupe », « lucide » et même « extrêmement lucide ».
Il se plaint 1) de ce qu’on se joue de lui jusqu’au bout (sic), 2) de ce qu’on l’humilie (sic), 3) de ce qu’on l’isole (sic) et 4) de ce que, pour finir, on se paie sa tête en lui offrant une dérisoire et fausse compensation.
Oh ! Mais attention !  « L’arrogance » (sic) qu’il découvre, par exemple, chez tel proche de Macron, ne va pas suffire à le déstabiliser. Sous-entendu : en plus de son extrême lucidité, il possède une solidité à toute épreuve.
Plus que jamais on se demande si Manu ne serait pas atteint d’une forme de démence. Souffrirait-il, en plus, de la maladie de la persécution ? Serait-il un colérique sujet à des transes de haine, de hargne et de détestation ? Et puis, que cache un tel degré d’immodestie et de candide forfanterie ? 
Une nouvelle occasion se présente aujourd’hui de tourner en dérision ce fanatique, ce désaxé qui, oubliant sa charge de ministre et ses hautes responsabilités politiques, avait été vu dans les rues de Paris se précipitant à pied vers le Conseil d’Etat ou le Conseil constitutionnel pour s’y assurer qu’un Dieudonné ne pourrait plus jamais poursuivre en France ses tournées de comédien, de bouffon, de génie comique. 
Mais ne nous inquiétons pas outre mesure pour celui qui, se jugeant « éternel » (autre vantardise), a, en juin 2011, déclaré : « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël » (voyez, au site « arretsurimage.net » à la date du 14 novembre 2012Valls « lié a Israël » : une déclaration embarrassante ?, sans oublier les commentaires).

Dernière heure (Europe1.fr, 21h43) : Dieudonné candidat aux législatives contre Manuel Valls
17 mai 2017